Un don de 75 000 dollars d’équipements de protection individuelle (EPI) au Ministère guinéen de la Santé

Monsieur le Ministre de la Santé,
Monsieur le Conseiller Chargé de Mission,
Monsieur le Directeur Général de la Pharmacie Centrale de Guinée,
Mesdames et Messieurs ici présents tout protocole confondu,

C’est avec un immense plaisir que je m’adresse à vous ce matin pour la remise officielle des équipements de protection individuels, représentant une valeur de $75 000. Ces équipements sont destinés aux personnels de santé dans le cadre de la continuité des efforts du Gouvernement Guinéen pour la riposte contre la COVID-19 et la continuité des soins.

Ce don vient s’ajouter aux autres soutiens du Département Américain de la Défense au Gouvernement Guinéen dans le cadre de la lutte contre les maladies infectieuses, notamment en termes de soutien direct de dons d’équipements, de formation et de développement des infrastructures. La grande majorité de ce soutien est allée aux forces armées guinéennes et au ministère de la Défense.

Lors de l’épidémie d’Ebola de 2014 à 2016, l’Agence américaine pour la réduction des menaces, ou DTRA, a fait don au ministère guinéen de la Santé d’une capacité de dépistage des maladies infectieuses en installant et en dotant en personnel un laboratoire de diagnostic mobile de niveau 2 à Conakry.

Après l’épidémie d’Ebola, la DTRA a continué à soutenir le ministère de la santé en réactifs, fournitures et formations pour augmenter la capacité de dépistage de nombreux autres pathogènes préoccupants en Guinée.

En mars 2020, le ministère guinéen de la Santé s’est appuyé sur le laboratoire de diagnostic mobile fourni par la DTRA pour confirmer les tous premiers cas de COVID-19 en Guinée. Au début de l’épidémie, le laboratoire était le seul capable de réaliser le test de réaction en chaîne par polymérase (PCR) de la COVID-19.

La DTRA procède actuellement à une rénovation d’une valeur de $175 000 du campus du même laboratoire pour accroître la durabilité, la sécurité physique et l’ensemble de la biosécurité.

La DTRA soutient également le laboratoire mobile dans le développement de sa capacité de dépistage pour d’autres maladies à tendance épidémique, notamment Ebola, Anthrax, méningite, maladies fébriles (y compris la fièvre jaune et le paludisme) et diverses maladies respiratoires.

Je tiens à réitérer l’engagement des Etats-Unis d’Amérique de continuer à collaborer étroitement avec le Gouvernement Guinéen pour renforcer la capacité opérationnelle des services de Santé de la République de Guinée à travers le Département d’État, l’Agence américaine pour le développement international (USAID), les Centres pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC), le Département de la Défense, et les Instituts Nationaux de la Santé (NIH).

Pour finir, je voudrais exprimer mon espoir le plus sincère en ce qui concerne la poursuite du partenariat entre les États-Unis d’Amérique et la république de Guinée dans la domaine de la santé, et aussi rappeler que nous devons continuer à être vigilants, respecter les mesures barrières et protéger les agents de santé en les outillant du matériel nécessaire afin de continuer les services et rompre la transmission communautaire.

Je vous remercie