Pour réaliser la paix, il doit y avoir justice pour tous

La communauté de l’ambassade des États-Unis se joint à moi pour pleurer la mort de George Floyd. Comme d’innombrables autres, j’ai été choqué par les images des actions odieuses des policiers du Minnesota qui ont arrêté George Floyd, et profondément attristé par les violences qui ont suivi à travers les États-Unis. Malgré les troubles en cours, l’importance des valeurs que l’Amérique défend et auxquelles nous travaillons en Guinée, en Amérique et dans le monde reste intacte, et ces valeurs sont même devenues encore plus importantes.

En tant que peuple, nous pensons que le droit de manifester pacifiquement est universel. Nous pensons que des enquêtes approfondies doivent être menées lorsqu’une personne est blessée ou tuée et que ceux qui ont violé les droits de la victime doivent être tenus pour responsables devant un tribunal. Comme de nombreux pays, nous travaillons toujours pour parvenir à une société dans laquelle il y a véritablement égalité et justice pour tous, en vertu de la loi et dans la pratique. Nous sommes fiers, cependant, des mécanismes dont nous disposons pour tenir responsables ceux qui sont responsables de crimes et d’abus de confiance du public. Le gouvernement des États-Unis et le peuple américain sont déterminés à demander des comptes sur la mort de George Floyd par le biais de notre système de justice pénale. Les quatre policiers ont été licenciés de leur travail et l’un d’entre eux fait face à des accusations de meurtre et d’homicide involontaire.

J’espère que dans les jours, les semaines et les années à venir, nous continuerons tous à œuvrer pour une société pacifique et juste, à la fois dans mon pays et dans le monde. Pour citer les mots du militant des droits civiques et membre du Congrès John Lewis, «Nous devons faire le travail que la justice et l’égalité nous appellent à faire».

Ambassadeur Simon Henshaw

Ambassade des États-Unis à Conakry